Loading...
You are here:  Home  >  Business  >  Current Article

Une équipe des services du FMI achève une visite au Liban

By   /   September 14, 2017  /   Comments Off on Une équipe des services du FMI achève une visite au Liban

MIL OSI – Source: IMF – News in French – Press Release/Statement

Headline: Une équipe des services du FMI achève une visite au Liban

le 14 septembre 2017

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de conclusions préliminaires après un séjour dans le pays. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d’administration du FMI. La présente mission ne fera pas l’objet de délibérations au sein du Conseil d’administration.

Il est nécessaire d’opérer un ajustement budgétaire concentré sur le court terme en intervenant sur les recettes, en renforçant le civisme fiscal, en augmentant la fiscalité des carburants et en rééquilibrant les dépenses, y compris en réduisant les transferts coûteux vers le secteur de l’électricité.

Les autorités peuvent promouvoir une croissance durable par le biais de réformes structurelles, y compris en agissant pour améliorer le climat des affaires.

Le Liban, qui accorde l’asile à plus d’un million de réfugiés syriens, reçoit un appui de la communauté internationale et cet accompagnement mérite d’être maintenu.

Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par
M. Chris Jarvis a séjourné à Beyrouth du 7 au 13 septembre 2017 pour faire
le point de l’évolution de la situation économique et financière du Liban,
évaluer les perspectives économiques et traiter des dossiers prioritaires.

Au terme de la visite, M. Jarvis a fait la déclaration suivante :

«Mon équipe et moi-même avons eu le privilège de rencontrer le Président M.
Michel Aoun, le Premier Ministre M. Saad Hariri, le Gouverneur de la Banque
du Liban M. Riad Salamé, le Directeur général des Finances M. Alain Bifani,
le Ministre d’État chargé des Déplacés M. Mouein Merehbi et le Ministre
d’État chargé de la lutte contre la corruption M. Nicolas Tueni. Nous avons
également pu rencontrer des membres du Parlement, des responsables du
Ministère des Finances et de la Banque du Liban (BDL), ainsi que des
représentants du secteur privé et de la communauté internationale.

«La situation économique du Liban demeure délicate et les retombées de la
conjoncture régionale continuent de peser sur les perspectives à court
terme. Le Liban a accordé l’asile à plus d’un million de réfugiés syriens,
qui d’après les estimations représenteraient environ un quart de la
population. Le Liban reçoit un appui de la communauté internationale dans
les efforts qu’il déploie dans ce domaine et cet accompagnement mérite
d’être maintenu.

«Le Liban a enregistré des progrès sur le terrain politique durant ces
derniers mois, avec la ratification par le Parlement d’une nouvelle loi
électorale qui ouvre la voie aux premières élections législatives depuis
huit ans. Malgré ces avancées, le taux de croissance réelle devrait rester
modéré en 2017, tandis que les déséquilibres extérieurs resteront très
importants. Le considérable déficit budgétaire reste une source de
vulnérabilité et a poussé la dette publique à 148 % du PIB en 2016.
L’augmentation de l’échelle salariale de la fonction publique récemment
adoptée aura pour effet d’alourdir sensiblement les dépenses budgétaires.
Le Parlement a certes adopté des mesures destinées à accroître les recettes
afin de compenser l’effet du relèvement des salaires sur le budget, mais
ces mesures sont actuellement suspendues.

«L’économie libanaise est connue pour sa résilience et à maintes reprises
elle a réussi à surmonter des chocs considérables. Pour préserver le climat
de confiance, il est urgent de l’orienter sur une trajectoire soutenable et
d’enrayer l’augmentation de la dette publique. Il est nécessaire d’opérer
un ajustement budgétaire concentré sur le court terme en intervenant sur
les recettes, en renforçant le civisme fiscal, en augmentant la fiscalité
des carburants et en rééquilibrant les dépenses, y compris en réduisant les
transferts coûteux vers le secteur de l’électricité.

«Les autorités peuvent en outre promouvoir une croissance durable à la
faveur de réformes structurelles, notamment en prenant des mesures pour
améliorer le climat des affaires. Il est nécessaire d’améliorer le cadre
institutionnel avant d’entreprendre de gros projets d’investissement, et
d’évaluer les risques et les coûts budgétaires éventuels liés aux projets
de partenariat public-privé. L’adoption d’un budget— le premier en plus
d’une décennie — prévoyant des mesures d’ajustement budgétaire fiables
afficherait clairement la détermination des autorités à réduire la dette
publique et sera de nature à doper la confiance.

«Enfin, le système de parité fixe reste un ancrage nominal approprié. La
BDL doit se tenir prête à relever les taux d’intérêt au cas où les entrées
de dépôts accuseraient un ralentissement au terme des récentes opérations
d’ingénierie financière. Il importe en outre que la BDL continue de
surveiller et d’atténuer les risques dans le secteur bancaire.

«Pour conclure, je tiens à remercier les autorités libanaises de leur
chaleureuse hospitalité et de leur ouverture. Nous leur sommes
reconnaissants de la qualité des échanges et attendons avec grand intérêt
la poursuite du dialogue».

Département de la communication du FMI
RELATIONS AVEC LES MÉDIAS
ATTACHÉ DE PRESSE: Wafa Amr
TÉLÉPHONE:+1 202 623-7100COURRIEL: MEDIA@IMF.org

© Multimedia Investments Ltd Terms of Use/Disclaimer.

    Print       Email

You might also like...

Eluid Kipchoge wins the 44th BMW BERLIN MARATHON – Gladys Cherono wins the women’s race at the highlight of the BMW Running commitment.

Read More →