Loading...
You are here:  Home  >  Banking  >  Current Article

Belgique : plus d’électricité verte dans le Hainaut grâce au nouveau parc éolien ‘Moulins Saint-Roch’ financé par la BEI et Belfius

By   /   June 9, 2018  /   Comments Off on Belgique : plus d’électricité verte dans le Hainaut grâce au nouveau parc éolien ‘Moulins Saint-Roch’ financé par la BEI et Belfius

Source: European Investment Bank

Le parc éolien ‘Moulins Saint-Roch’ est établi à Péruwelz-Beloeil, le long de la E42 et à proximité de Polaris, la future zone économique 
Quatre éoliennes produiront 21 GWh/an d’électricité verte, soit l’équivalent des besoins de 6.580 ménages, et 10.500 tonnes de CO2 en moins dans notre atmosphère. 
Un projet 100% public, porté par IPALLE et IDETA  et financé par le programme ‘Smart Cities’ de la Banque européenne d’investissement
Quatre éoliennes d’une puissance de 2 MW chacune, 21 GWh/an d’électricité verte, soit l’équivalent des besoins de 6.580 ménages, et 10.500 tonnes de CO2 en moins dans notre atmosphère. C’est ce jeudi 7 juin 2018 qu’a été officiellement inauguré le Parc éolien Moulins Saint-Roch sur le territoire des communes de Péruwelz et Beloeil, à deux pas de la future zone d’activités économiques POLARIS, le long de l’autoroute E42. Un projet financé par Belfius et la BEI dans le cadre de leur programme Smart Cities, Climate Action & Circular Economy.
Fruit d’un partenariat entre l’intercommunale de gestion de l’environnement IPALLE et l’Agence de Développement Territorial IDETA, le nouveau parc éolien Moulins Saint-Roch, en Wallonie Picarde, permet de couvrir les besoins en électricité de pas moins de 6.580 ménages.   Grâce aux quatre éoliennes de type Senvion MM100, installées parallèlement à l’axe de l’autoroute E42, ce sont ainsi 10.500 tonnes de CO2 qui seront désormais économisées chaque année, ce qui correspond aux émissions de 1.700 logements ou 4.500 véhicules.
La construction du parc s’est accompagnée de l’aménagement d’une zone nourricière de 4 hectares pour les oiseaux, à titre de mesure compensatoire, avant même le démarrage du chantier. Les travaux ont débuté en juin 2017 et se sont achevés mi-décembre.
Un financement avantageux
Pour la réalisation de cet important projet, IPALLE et IDETA ont pu compter sur un financement particulièrement avantageux de Belfius et la Banque européenne d’investissement dans le  cadre de leur partenariat visant à soutenir le développement des « Smart Cities » en Belgique.
Après analyse approfondie du dossier, les experts de la BEI et de Belfius ont en effet estimé que ce projet témoignait réellement d’une approche stratégique, intégrée et durable. Les conditions liées aux fonds européens ont ainsi permis d’alléger sensiblement la charge d’intérêt liée au prêt, ce qui est tout bénéfice pour les finances locales et les habitants.
Les pouvoirs locaux peuvent jouer un rôle majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique et le développement de l’économie circulaire, en montrant notamment l’exemple et en incitant de cette façon également les entreprises, les particuliers et d’autres organisations à prendre à leur tour des initiatives s’inscrivant dans une démarche respectueuse de l’environnement. C’est précisément pour les accompagner au mieux dans cette dynamique que Belfius et la BEI ont mis en place les programmes de financement Smart Cities, Climate Action & Circular Economy et Smart Cities & Sustainable Development.
A ce jour, plus de 100 projets intelligents et durables ont déjà pu bénéficier de ces programmes, dont une dizaine en province de Hainaut. Parmi ceux-ci, non seulement le parc éolien  Moulins Saint-Roch inauguré ce jour, mais également, par exemple, La Croisette à Dinant, le tout premier étang de baignade biologique de Belgique sur le site réhabilité du Belvédère à Dour, a rénovation énergétique de l’école communale du Gros-Chêne à Flémalle, la nouvelle maison de repos et de soins connectée et peu énergivore du CPAS de Sambreville, des résidences-services au bilan carbone presque neutre (BEN) à Schelle ou encore la nouvelle caserne de pompiers de la zone de secours Zuid-West Limburg, etc.
Jean-Marie Bréban, directeur distribution Public & Social Banking Wallonie chez Belfius :  « Vu son partenariat historique avec les pouvoirs publics et son rôle de moteur de l’économie belge, Belfius a le devoir d’accompagner les villes et communes à se projeter dans l’avenir, à développer des projets durables et ainsi servir d’exemples aux citoyens, aux entreprises et aux autres pouvoirs publics. Aussi, nous sommes particulièrement heureux que ce parc éolien ait pu voir le jour grâce au programme Smart Cities et que nous ayons ainsi pu, via ce financement avantageux en partenariat avec la BEI, soutenir les intercommunales IPALLE et IDETA dans leur volonté de promouvoir une énergie verte et locale, et d’agir ainsi concrètement, à leur niveau, pour réduire les émissions de CO2 et lutter contre les changements climatiques. »   
Jean-Christophe Laloux, Directeur général à la Banque européenne d’investissement : « Nous soutenons les projets des communes ‘de demain’ avec Belfius, notre partenaire en Belgique pour les Smart Cities, et nous sommes particulièrement heureux d’avoir contribué à réaliser ce projet qui aura un impact très concret pour tous, puisqu’il permettra de couvrir les besoins en électricité de plus de 6000 ménages et d’économiser l’équivalent en CO2 des émissions de 1.700 logements ou de 4.500 véhicules. Au travers de la BEI, le bras financier de l’Union européenne, c’est l’Europe qui agit au cœur des villes et des régions, pour les citoyens ».

MIL OSI

    Print       Email

You might also like...

Türkei verweigert deutschem OSZE-Wahlbeobachter die Einreise

Read More →