French News: Deutsche Post AG: Errweg terminé

Source: Verdi – United Services Union27. Mars 2019 – Ver.di et Deutsche Post AG ont convenu de transférer les 13 000 employés environ des 46 sociétés régionales, DHL Delivery GmbH, dans les accords de taux nationaux de Deutsche Post AG à compter du 1er juillet 2019. En 2015, les entreprises régionales ont été fondées. Les conventions collectives qui leur étaient applicables présentaient des différences structurelles et étaient parfois bien inférieures aux tarifs appliqués par Deutsche Post AG. Par conséquent, des arrangements spéciaux en matière de rapprochement ont été conclus, ce qui conduit généralement à une augmentation du tarif. Pour les travailleurs de Bade-Wurtemberg et de Bavière, les dispositions transitoires garantissent qu’aucun employé ne touche un salaire inférieur au salaire précédent. La convention collective salariale existante de Deutsche Post AG sera modifiée le 1er juillet pour tous les employés mutés et pour les nouvelles relations de travail; À l’avenir, les périodes de promotion jusqu’au prochain niveau d’expérience, associées à une augmentation de salaire mensuelle généralement de 75 euros, seront prolongées de 24 à 36 mois actuellement. Les conventions collectives de protection contre les licenciements et les préavis de licenciement seront prolongées de 36 mois jusqu’au 31 décembre 2022. La protection contre la sous-traitance de la distribution de lettres et de groupes dans les districts, ainsi que les règles relatives à la réception du service de conduite après la prise de possession sont prolongées de 21 mois jusqu’au 31 décembre 2020. Effectif fermé “La Deutsche Post AG dispose désormais d’un effectif. L’aberration de deux sociétés est terminée. Nous sommes très heureux de cela “, a déclaré Andrea Kocsis, président adjoint de ver.di. “À l’avenir, cela s’appliquera à nouveau: une entreprise, une convention collective”. Elle était fermement convaincue que les conditions de travail des employés pourraient être mieux conçues s’il existait une convention collective et des effectifs fermés sous l’égide de Deutsche Post AG. “Nous étions prêts à apporter des modifications modérées à la convention collective pour les nouveaux emplois”, a poursuivi Kocsis. Cependant, les anciens livreurs recevraient un 13e salaire mensuel, une pension d’entreprise, une protection contre le licenciement et une perspective de rémunération nettement meilleure. Kocsis a qualifié le retour des sociétés de livraison chez Deutsche Post AG de “formidable succès syndical”.

MIL OSI