French News: Lutte contre la maltraitance des enfants

Source: CDU CSU

05/08/2019

Les pays doivent être plus clairs sur la protection des enfants

Ce mercredi, le commissaire indépendant chargé des questions d’abus sexuels d’enfants (UBSKM) a présenté ses travaux à la commission de la famille, des personnes âgées, des femmes et des jeunes du Bundestag. Nadine Schön, vice-présidente du groupe parlementaire CDU / CSU, et le porte-parole de la politique familiale, Marcus Weinberg, expliquent:

Nadine Schön: “Le groupe parlementaire CDU / CSU soutient et promeut le travail du représentant indépendant. Nous avons non seulement adopté une approche globale de la lutte contre les abus sexuels sur enfants, mais nous avons également apporté une aide financière très concrète: à notre initiative, 3,3 millions d’euros ont été prévus dans le budget fédéral pour un projet modèle de conseil spécialisé mobile dans les zones rurales.

Un autre projet que nous avons poussé. L’accent est mis sur un problème qui n’a jusqu’ici joué qu’un rôle mineur dans le débat public: les agressions sexuelles entre pairs. Les enfants touchés éprouvent des sentiments d’impuissance et ont honte de pouvoir s’imposer face à leurs pairs. Les mauvais enfants courent le risque de s’habituer à une prise excessive s’ils ne sont pas arrêtés. Les deux côtés ont besoin d’aide. Par conséquent, nous voulons tester des méthodes de prévention efficace de la violence entre pairs dans un projet modèle. “

Marcus Weinberg: “La protection de l’enfance ne peut être contrôlée par la seule politique fédérale. Les pays doivent être plus engagés dans la lutte contre la violence sexuelle à l’égard des enfants. L’UBSKM critique à juste titre le fait qu’il y a encore trop peu d’écoles et de garderies proposant des concepts de protection. La plupart des États ne traitent pas le sujet de manière suffisamment cohérente. Les juges familiaux, les experts, les conseillers procéduraux, les animateurs socio-éducatifs, les médecins, les enseignants et les éducateurs devraient être formés de manière beaucoup plus intensive à la responsabilité des pays pour pouvoir détecter et éviter les abus. Il serait nécessaire d’établir et de faire respecter des normes de qualité dans la formation continue de ces groupes professionnels. Des centres de conseil spécialisés devraient être mis en place dans tout le pays. Tout cela n’arrive pas ou pas assez. Par conséquent, il serait important de nommer des agents indépendants de lutte contre les abus sexuels dans les pays pour promouvoir la question. En matière de prévention des abus sexuels sur enfants, les pays doivent faire leurs devoirs. “

MIL OSI