French News: Ministère fédéral des affaires étrangères sur la situation dans le nord-ouest de la Syrie

Source: Ministère des affaires étrangères. L’augmentation de la violence dans le nord-ouest de la Syrie et à Idlib depuis la fin avril est extrêmement préoccupante. Nous condamnons les fortes frappes aériennes sur les infrastructures humanitaires, y compris les établissements de santé et les centres de sécurité civile, que nous soutenons parfois, que nous voyons dans l’actuelle offensive du régime et de ses alliés. Une fois de plus, les fameuses barils du régime ont été utilisés: il est clair que la présence et les attaques du groupe terroriste HTS ont rendu la situation plus difficile depuis le début de l’année. Cependant, il est crucial que toutes les actions militaires se déroulent dans le respect des règles du droit international humanitaire, en particulier de la protection des civils. Une action contre HTS ne saurait justifier des attaques aveugles contre des infrastructures civiles et la population civile, ni encourager une offensive du régime à l’échelle nationale. Toutes les parties sont instamment priées d’empêcher une nouvelle escalade. Une responsabilité particulière revient ici à la Russie et à la Turquie, qui sont des États-Unis. Dans l’accord conclu à Sotchi en septembre dernier, ils ont convenu de supprimer l’influence des forces radicales afin de prévenir un conflit militaire qui ferait de nouveau l’objet de violences parmi les civils. Les conséquences pour la population civile sont bien pires que les soins médicaux. dans Idlib même avant l’escalade actuelle que dans les conditions les plus difficiles possibles. Dans les circonstances les plus difficiles, nous cherchons à poursuivre notre soutien, par exemple en promouvant un système d’alerte rapide contre les frappes aériennes pour protéger la population civile et en particulier dans le secteur de la santé. Toutefois, un hôpital soutenu par le ministère fédéral des Affaires étrangères allemand dans le cadre de l’aide humanitaire a été touché à plusieurs étages ces derniers jours, et des décès ont également été rapportés. Selon les Nations Unies, au moins dix écoles ont été détruites et douze établissements de santé ont fourni des soins médicaux à plus de 110 000 personnes.Le gouvernement fédéral a déjà reçu des fonds cette année de la part de i.H.v. Environ 30 millions d’euros ont été alloués à des opérations d’aide humanitaire dans le nord-ouest de la Syrie et d’autres mesures sont en préparation pour répondre, si nécessaire, à une nouvelle détérioration de la situation humanitaire à court terme. La question de la protection humanitaire fait également partie des membres du Conseil de sécurité. En les aidant et en renforçant le droit international humanitaire, nous sommes également en contact étroit avec nos deux co-responsables des affaires humanitaires pour la Syrie au Conseil de sécurité, au Koweït et en Belgique. Une référence à la situation humanitaire est déjà prévue pour la fin du mois. Cependant, étant donné la situation actuelle, nous ferons campagne pour une réunion d’urgence supplémentaire cette semaine.

MIL OSI