French News: La loi d’application des réseaux fonctionne

Source: CDU-CSU

15/05/2019

Groupe syndical discuté lors de discussions d’experts avec des experts sur NetzDG

Mercredi, une discussion technique interne du groupe parlementaire CDU / CSU sur les expériences et le développement de la loi sur l’application des lois en réseau (NetzDG) ​​ainsi qu’une audience publique sur les propositions des groupes d’opposition au NetzDG ont eu lieu. Elisabeth Winkelmeier-Becker, porte-parole du groupe parlementaire CDU / CSU en charge de la défense des consommateurs et des affaires juridiques, et Carsten Müller, responsable juridique pour la politique numérique, expliquent ceci:

Angle Meier-Becker: « Les deux séries de pourparlers avec des experts et des professionnels à la pratique du réseau d’application de la loi ont clairement fait savoir: La loi d’application de réseau a mis des impulsions importantes dans les près de 18 mois de sa validité. Donnant sur le discours de haine, les insultes et l’intimidation sur le net, on peut dire: La loi fonctionne.

Les experts soutiennent presque à l’unanimité les objectifs de la loi. La pratique antérieure a également clairement montré que la préoccupation initiale concernant le surblocage n’était pas fondée.

Nous savons que d’autres pays envisagent également de mettre les réseaux sociaux à l’abri de la haine et de l’incitation à la haine. Ils examinent également le fonctionnement du NetzDG en Allemagne. D’une part, c’est un éloge, d’autre part, cela souligne la responsabilité que nous portons en Allemagne.

En ce qui concerne l’autorégulation réglementée, nous voyons une approche importante du développement futur de NetzDG. Dans ce cas, il convient de faire appel à un organisme expert, au pluriel et chargé de sujets distants, qui évalue également les cas les plus compliqués sans contrainte de temps. “

Müller: “Afin de renforcer l’efficacité de NetzDG, le groupe de l’Union européenne s’est engagé à adapter la loi à temps. Pour les utilisateurs des plates-formes, nous avons besoin de systèmes de reporting compréhensibles, facilement accessibles et comparables.

Les critères de suppression des réseaux sociaux doivent être clairs et transparents et les utilisateurs doivent être informés en conséquence des suppressions. Des critères tout aussi clairs et uniformes sont nécessaires aux réseaux sociaux pour la préparation des rapports de transparence. Les plates-formes doivent s’assurer, par le biais d’une procédure régulière de “remise en place”, que le contenu supprimé illégalement peut être rétabli.

L’audience a expressément salué les progrès récents en matière d’autorégulation réglementée. Cela contribuera davantage à l’acceptation générale et à l’amélioration du NetzDG. “

MIL OSI