French News: Petites lectures de bain – 2019

Source: Université d’État de Saint-Pétersbourg en russe

Conférence

24-25 mai 2019 Saint-Pétersbourg, ul. Galernaya, 58–60 ans, aud. 152

L’Université d’État de Saint-Pétersbourg accueillera la conférence internationale annuelle «Lectures de petits saunas – 2019» sur le thème «Une modernité forte: forme postmoderne, contenu conservateur et vice versa».

Récemment, la culture est devenue le principal canal d’objectivation de la société civile, responsable de la production de valeurs sociales, éthiques et même politiques non véhiculées par les intérêts de l’État. La culture est devenue presque sa seule excuse (société civile). On peut même dire que la culture, le champ de la communication culturelle, est devenue une forme de remplacement pour une société civile absente, son substitut discursif, qui fait de l’absence de telle ou telle pratique sociopolitique un facteur d’imagination socioculturelle. Au sein de cette disposition discursive, le progrès culturel, la complexité stylistique et la diversité esthétique ont acquis une dimension politique, opposée au style de gouvernement unificateur, monologue et défilé. La question qui se pose au chercheur moderne est de savoir si la tactique de la production culturelle indépendante et des évasions stylistiques s’exercent dans divers domaines de la liberté individuelle. Programme (SPSU) Programme du 24 mai, de 10 h à 10 h 30 Inscription, pause-café: de 10 h 30 à 10 h 50 Salutations: de 10 h 50 à 11 h 40 Christina Care (Northwestern University, Chicago) «Scènes de réalisme social: Alexander Deineka à propos de la terreur »11 h 40 à 12 h 30 Robert Bird (Université de Chicago, États-Unis)« Nostalgie de l’idéologie dans l’art contemporain »12 h 30 à 13 h 20 Nariman Skakov (Université de Stanford, États-Unis)« Violence graphique de Vladimir Sorokin »13: 20h-14h10: Andrei Gornykh (EHU, Lituanie) «Crise de la représentation et nécessité de rendre la modernité incomplète» 14h10-15h.00 Pause-café15h15-15h50 Kevin Platt (Université de Pennsylvanie, États-Unis) «Compréhension théorique d’un sujet post-soviétique comprendre les pathologies de la postmodernité »15: 50–16: 40 Galina Orlova (HSE, Moscou)« (Ino) est un objet politique étrange go, ou logiques répressives du poststructuralisme »16: 40-17: 30 Ellen Rutten (Université d’Amsterdam, Pays-Bas)« L’honnêteté est-elle devenue sincérité? »17: 30-18: 20 Oksana Moroz (RANEPA, Haute école de sciences sociales et économiques de Moscou, Moscou ) «L’homme en tant qu’élément numérique contrôlé ou imaginer l’immortalité numérique» 25 mai, 11h00 – 11h50 Nikolai Ssorin-Chaykov (HSE) «Monde hybride: ethnographie et temporalité de la guerre moderne» 11h50–12h40 Olesya Turkina (Université d’État de Saint-Pétersbourg) ) «Il y a autour du tournant (Timur Novikov et Sergey Kuryokhin)», de 12 h 40 à 13 h 30, Klavdiya Smola (Université technique t Dresden, Allemagne) «Nouveau LEF des années 2000 – 2010: la pragmatique de l’esthétique» 13h30 – 14h20 Sanna Turoma (Université d’Helsinki, Finlande) «Citoyen poète: subjectivité nostalgique du libéralisme post-soviétique» 14h20-15h10 Pause café15: 10h-16h Almira Usmanova (EHU, Lituanie) «Vacances de désobéissance»: art et politique en crise de démocratie représentative »16h-16h50 Maria Engstrom (Université d’Uppsala, Suède)« Fragile modernity and un passé nouveau: recyclage de la contre-culture soviétique tardive et nouvelle esthétique du «second monde» »16: 50–17: 40 Mark Lipove Tskiy (Université du Colorado à Boulder, États-Unis) «Plus que de la nostalgie: le socialisme tardif dans la série des années 2010» 18 h 00 à 20 h 00 Réception

MIL OSI