French News: Lutte contre les pratiques salariales pénales et la fraude en matière de prestations pour enfants

Source: CDU-CSU

06/06/2019

Le Bundestag décide de mieux contrôler les droits des douanes et des fonds familiaux

Les travailleurs seront encore plus efficacement protégés contre les pratiques salariales illégales et le trafic. En outre, la fraude sur les pensions alimentaires pour enfants est de plus en plus combattue. Tels sont les objectifs de la loi contre le travail illégal et les abus sociaux que le Bundestag a adoptée le jeudi 6 juin.

Les trafiquants arrêtent le commerce

Le rapporteur responsable et ancien ministre fédéral de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a déclaré lors du débat que seule la fraction de gauche était contre la loi. “Ensuite, nous avons probablement fait quelque chose de bien”, dit de Maizière. Le but de la loi n’est pas la criminalisation des citoyens de l’UE venant de Bulgarie ou de Roumanie. “Au contraire: notre objectif est leur protection. Nous ne voulons pas qu’ils soient attirés en Allemagne par des passeurs sous de fausses promesses. “

Selon Thomas de Maizière, la loi contre l’emploi illégal et les abus sociaux est raisonnable à trois égards. 1. Il protège les travailleurs de l’exploitation. 2. Cela crée la même concurrence pour les entreprises. 3. Il renforce le #inch. pic.twitter.com/aqJgXER6l4

– CDU / CSU (@cducsubt) 6 juin 2019

La loi prévoit, entre autres, que le contrôle financier du travail non déclaré (FKS) est renforcé en termes de personnel et qu’il dispose de plus de pouvoirs d’examen et d’enquête. À l’avenir, également, la FKS pourrait déjà être impliquée dans l’initiation et non la première dans l’exécution d’un emploi illégal – par exemple, directement à la soi-disant Tagelöhnergörsen. Cela protège à la fois la main-d’œuvre et la grande majorité des employeurs respectueux de la loi.

Arrêtez le signe contre l’abus des avantages sociaux

Afin de lutter plus efficacement qu’avant contre le versement des allocations familiales, les fonds familiaux disposent désormais de leur propre droit d’examen du droit à la prestation de libre passage. Les paiements peuvent déjà être définis en cas de fraude présumée. En outre, les citoyens de l’UE nouvellement arrivés n’auront droit aux allocations familiales au cours des trois premiers mois que s’ils sont en mesure de prouver leurs revenus. Ces mesures constituent un signe clair contre l’utilisation abusive des services sociaux et empêchent les incitations, “uniquement à cause de l’argent des enfants à venir en Allemagne”, a déclaré le député et rapporteur de la CDU, Johannes Steiniger, au cours du débat. Il a souligné que les allocations familiales en Allemagne destinées aux chômeurs des pays les plus pauvres de l’UE étaient des prestations sociales.

Aujourd’hui, #Plenum vote sur le #law contre le travail illégal et les abus sociaux. “Nous avons mis un panneau d’arrêt aujourd’hui”, déclare @JoSteiniger. L’objectif: # Travail au noir, # Exploitation et Stop à la fraude # d’argent enfant. pic.twitter.com/n70v1chyZL

– CDU / CSU (@cducsubt) 6 juin 2019

Appliquer la loi avec rapidité et cohérence

Tous les orateurs de la faction CDU / CSU Bundestag ont appelé les autorités locales et les autorités locales à appliquer rapidement et systématiquement la loi. Alors seulement, ça pourrait marcher. Alexander Radwan a également déclaré que la loi montrait une fois de plus que la grande coalition et ses factions étaient capables d’agir. “Nous agissons au profit de l’Allemagne”, a déclaré Radwan. Après tout, il s’agit d’un immense préjudice économique qu’on souhaite contrecarrer avec cette loi.

La loi sur l’emploi illégal et les abus sociaux permet aux autorités compétentes d’agir sur les soupçons. “C’est une épée tranchante”, déclare @AlexanderRadwan. Ce qui doit être encore mieux: l’échange de données entre les autorités. pic.twitter.com/dwgeIdO3rz

– CDU / CSU (@cducsubt) 6 juin 2019

MIL OSI