French News: Salutations du ministre d’État Niels Annen à l’occasion de la célébration du 20e anniversaire de l’université franco-allemande de Hambourg

Source: Foreign Office – Je parle avec plaisir – Je suis heureux de vous accueillir aujourd’hui dans ma ville natale, Hambourg, en tant que ministre d’État aux Affaires étrangères. Hambourg est située au cœur de l’Europe et a toujours été une ville portuaire faisant du commerce avec ses voisins européens. Et bien entendu, nous autres, hamburgers, ne considérons pas notre ville et notre port comme une “porte du monde” pour rien. Nous sommes conscients que le développement dynamique de notre ville au cours des dernières décennies a été étroitement lié à l’unification européenne: après deux guerres mondiales et des millions de morts causées par l’Allemagne, l’idée européenne s’est développée en une communauté, une union. Pour la jeune République fédérale, l’ancre la plus forte était l’amitié avec la France et sa main tendue, ainsi que la confiance qui nous était accordée malgré les terribles guerres. Je vous en suis très reconnaissant.Cette amitié franco-allemande, que nous pouvons tous dire 74 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, a porté d’énormes fruits: pour le peuple, pour nos deux pays, mais aussi pour toute l’Europe. pour la création d’une fondation stable, profondément connectée et fermement ancrée sur laquelle l’intégration européenne peut se développer et réussir. L’amitié franco-allemande est au cœur de l’idée européenne et, dans ce contexte, nous avons signé le traité d’Aachen cette année. Il poursuit le traité de l’Elysée de 1963. En 1963, la réconciliation et la rencontre étaient au centre des préoccupations, mais nous parlons aujourd’hui de valeurs et d’intérêts communs. Nous parlons de relations aussi proches que jamais dans l’histoire de nos deux pays: le traité d’Aachen est la preuve et l’expression de la profonde amitié franco-allemande. Il nous ouvre la voie pour que nous travaillions encore plus étroitement et mieux et que nous travaillions de toutes nos forces pour grandir ensemble en Europe. Le contrat conclut donc spécifiquement une nouvelle coopération et une coopération transfrontalière dans le domaine de l’éducation et de la recherche. Mesdames et Messieurs, c’est à moi C’est pourquoi, aujourd’hui, il est particulièrement important d’honorer les réalisations de l’université franco-allemande, qui est à l’avant-garde des échanges universitaires entre l’Allemagne et la France depuis plus de 20 ans. L’Europe n’était réelle et expérimentée que pour les jeunes, les deux ministres ayant jeté les bases des anciens ministres des Affaires étrangères Klaus Kinkel et Hubert Védrine lors de la signature de l’Accord de Weimar en 1997. Les deux gouvernements affirment leur intention de développer l’université. L’Université franco-allemande est et reste un pionnier dans la promotion, l’évaluation et le développement ultérieur de modèles de coopération transnationale universitaire. Plus d’un tiers des échanges universitaires franco-allemands se déroule sous l’égide de l’université.L’Université franco-allemande cherche et maintient un dialogue académique. Cette année seulement, pour 6 500 étudiants, nous félicitons les employés de l’Université franco-allemande et tous ceux qui ont contribué à leur succès au 20e anniversaire. Monsieur le Secrétaire général Hellmann, qui va bientôt se consacrer à de nouvelles tâches et prendre en charge la gestion du DAAD à Rio de Janeiro et de la Maison allemande de la science et de l’innovation à Sao Paulo, nous souhaitons la meilleure des chances. Merci beaucoup!

MIL OSI