Grèce / Ancienne République yougoslave de Macédoine – ratification de l’accord de Prespes par le Parlement grec – Déclaration de Jean-Yves Le Drian (25.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Cette étape politique essentielle permettra l’entrée en vigueur prochaine de cet accord historique destiné à mettre fin à un différend bilatéral vieux de plus d’un quart de siècle.
Je tiens à saluer le courage et la détermination dont ont fait preuve les responsables grecs et macédoniens, en particulier les premiers ministres Tsipras et Zaev.
L’accord de Prespes permettra le développement des relations entre les deux pays dans de nombreux domaines et il renforcera la stabilité de la région des Balkans occidentaux et de l’Europe dans son ensemble. En outre, avec le soutien de la France, l’accord ouvre la voie à l’adhésion de la « République de Macédoine du nord » à l’Alliance atlantique, conformément à l’invitation qui lui a été adressée lors du sommet de l’OTAN en juillet dernier, et il contribue à son rapprochement européen.

MIL OSI

La protection de l’enfance est parmi les missions d’un nouveau secrétariat d’État

Source: Government of France

Adrien Taquet vient d’être nommé secrétaire d’État auprès d’Agnès Buzyn pour porter notamment à haut niveau la politique de protection de l’enfance.Lors de la 29e journée internationale des droits de l’enfance, le 20 novembre 2018, le président de la République avait annoncé son souhait qu’une personne en charge de la protection de l’enfance soit nommée pour incarner cette politique. C’est aujourd’hui une réalité : Adrien Taquet est nommé secrétaire d’État auprès d’Agnès Buzyn avec notamment la mission de la Protection de l’enfance. La protection de l’enfance reste une politique de l’ombre alors même qu’elle concerne 300 000 enfants. Aujourd’hui, 1 enfant meurt tous les 5 jours tué par un de ses parents.Face à ce constat, une stratégie de protection de l’enfance sera présentée cette année, date du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant. 
Le rôle du secrétaire d’État
Le secrétaire d’État aura pour mission de proposer des mesures à la hauteur des enjeux pour garantir le droit à la sécurité, à la santé et à l’éducation de ces enfants. L’État devra pleinement assurer sa part de responsabilité sur ces sujets. Adrien Taquet sera ainsi chargé de donner corps à la dimension fortement interministérielle de la protection de l’enfance en lien étroit avec les départements.L’objectif ne sera pas de proposer une nouvelle loi. La législation est déjà riche et de nombreux outils sont à disposition et ne demandent qu’à être mis en œuvre. La feuille de route du Gouvernement est claire : améliorer le quotidien des enfants confiés à la protection de l’enfance pour leur offrir un avenir. 
 

MIL OSI

Session extraordinaire du CNDSI dédiée au projet de loi sur le développement et la solidarité internationale (16.11.18)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

En introduction, Jean-Yves Le Drian a rappelé que c’était dans une conjoncture internationale marquée par un mouvement de contestation du multilatéralisme et par la généralisation d’un repli sur soi que la France entendait porter une nouvelle ambition pour le développement et la solidarité internationale. Qu’il s’agisse du terrorisme, du changement climatique, des inégalités ou encore des crises de sécurité, le ministre a réaffirmé que les défis auxquels la France devait aujourd’hui faire face appelaient une réponse d’ensemble, incluant une politique renouvelée de développement aux priorités claires et assumées, et assise sur des moyens renforcés et une méthode repensée.

Cette nouvelle manière de faire s’appuiera sur une meilleure articulation des secteurs d’intervention et des différents acteurs concernés, une meilleure association des partenaires de la France pour participer à ce changement. C’est dans cet esprit de consultation et de partenariat que s’est tenue cette session extraordinaire du CNDSI.

Cette session s’inscrivait dans la continuité d’un travail de réflexion engagé avec les représentants de la société civile depuis le Forum national pour une politique de développement renouvelée, tenu en février 2018 en format CNDSI élargi, qui avait permis de faire un premier bilan de la loi d’orientation et de programmation sur le développement et la solidarité internationale de juillet 2014.
Les membres du CNDSI ont ensuite été associés à la réflexion menée par le député Hervé Berville dans le cadre de la mission sur la modernisation de la politique partenariale de développement et de solidarité internationale française, dont les conclusions ont été présentées et discutées lors de la session du CNDSI du 23 octobre, présidée par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne. Une séance plénière de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) en grande partie consacrée au projet de loi s’est par ailleurs tenue en décembre 2018. Des sessions de consultation en région ont été organisées à Dijon et à Marseille en décembre 2018.

En préparation de ces sessions, un questionnaire de consultation avait été largement diffusé auprès des acteurs de la société civile, des collectivités territoriales et de représentants de la société civile des pays récipiendaires afin de recueillir leurs propositions et nourrir la future loi d’orientation et de programmation en amont de la session extraordinaire du CNDSI.
Le secrétariat du CNDSI a reçu 43 réponses, la plupart provenant d’un regroupement de plusieurs organisations : au total, plus de 400 structures étaient représentées dans ces réponses (ONG, collectivités territoriales, acteurs économiques et universitaires). Les contributions des organisations nous ayant donné leur accord sont accessibles ci-dessous.

MIL OSI

A vos agendas ! 30e édition de l’Alliance Française French Film Festival

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Le French Festival Film organisé par l’Alliance Française en Australie fête ses 30 ans !
Programmation et billetterie à partir du 31 janvier
Engagez-vous dans l’équipe de volontaires du festival et plus d’informations sur https://www.affrenchfilmfestival.org/#home
 Sydney : 5 mars – 10 avril  Parramatta : 28 mars – 31 mars  Canberra : 7 mars – 10 avril  Melbourne : 6 mars – 10 avril  Perth : 13 mars – 10 avril  Brisbane : 14 mars – 14 avril  Hobart : 14 mars – 23 mars  Adelaïde : 21 mars – 18 avril  Avoca Beach : 22 mars – 27 mars

MIL OSI

Procédure de demande d’admission préalable (DAP) au sein d’une université française

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

« La procédure de demande d’admission préalable (DAP) concerne obligatoirement les étudiants étrangers non ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou de la Confédération Suisse titulaires d’un diplôme étranger de fin d’études secondaires sollicitant une première inscription en première année de licence ou une première année commune aux études de santé.

Chaque candidat étranger à une inscription en première année de licence ou une première année commune aux études de santé dans une université française doit justifier qu’il dispose d’un niveau de connaissance du français suffisant pour lui permettre de suivre de manière efficace la formation dispensée (voir le dossier de demande).
La procédure de demande d’admission préalable (DAP) nécessite un bon niveau de français (niveau B2 ou plus) , attestation du Delf à l’appui , ou de passer le test de connaissance du français (TCF)
Le candidat peut choisir jusqu’à trois formations, proposées par la même université ou des universités différentes.
La réponse apportée par un établissement à la demande d’admission préalable n’est valable que pour l’année universitaire mentionnée sur le dossier.Téléchargez et renseigner votre dossier de demande d’admission préalable et renvoyer par la poste le dossier complet avant le 10 février 2019. Le service culturel vous renverra les récipissés à conserver.
Merci de confirmer l’envoi du dossier DAP à cooperation.wellington-amba@diplomatie.gouv.fr
Téléchargez ci dessous :

Dossier de demande DAP – Rentrée universitaire 2019-2020
(PDF – 402.9 ko)

Comment remplir votre dossier – Notice explicative
(PDF – 253.8 ko)
Pour plus d’information, merci de contacter le service de coopération et d’action culturelle : cooperation.wellington-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 25/01/2019
Haut de page

MIL OSI

Préparation de la stratégie de protection de l’enfance

Source: Government of France

24 janvier 2019 – Note aux rédactions

M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre,réunira les ministres concernés dans le cadre de la préparationde la stratégie de protection de l’enfanceVendredi 25 janvier 2019 à 08h45Hôtel de MatignonDéroulé prévisionnel08h45 : Réunion de ministresHors presseA l’issue : Micro-tenduToute presse accréditéeDispositif presse :Merci de bien vouloir vous accréditer avant le jeudi 24 janvier 2019 à 21h à l’adresse : communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de téléphone, votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte le vendredi 25 janvier 2019 à compter de 08h15 jusqu’à 10h00.Pool TV : France TVContacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15communication@pm.gouv.fr

Note aux rédactions – M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre – Préparation de la stratégie de protection de l’enfance – 25.01.201

MIL OSI

Dédoublement des CP : une première évaluation positive

Source: Government of France

Débuté en 2017, le dédoublement des classes de CP en REP+ est l’une des mesures phares mise en place à l’école primaire. Son objectif ? Atteindre 100% des élèves maîtrisant les enseignements fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui). Une première évaluation scientifique montrent une réduction de l’écart entre les territoires les plus défavorisés et les autres.En France, plus de 20% des élèves ne maîtrisent pas les savoirs fondamentaux à la fin de l’école primaire. Ces difficultés pèsent en particulier sur les élèves dont les familles sont elles-mêmes en situation de fragilité sociale, culturelle et économique. Le dédoublement des classes en CP en REP+ a été l’une des solutions proposées pour corriger ces écarts, conformément aux engagements de campagne du président de la République, Emmanuel Macron. La mesure a été déployée dès le mois de juin 2017, selon un calendrier échelonné sur 3 ans. 
Mise en œuvre de la mesure
Rentrée 2017 : 2 200 classes de CP dédoublées en REP+, soit 60 000 élèves concernés.Rentrée 2018 : 3 200 classes de CP en REP, 1 500 classes de CE1 en REP+. Au total, en cette rentrée 2018, près de 190 000 élèves de CP et CE1 des écoles REP et REP+ étudient désormais dans des classes dont les effectifs sont proches de douze élèves.Rentrée 2019 : 700 classes de CE1 en REP+ et 3 200 classes de CE1 en REP.Au total, la mesure s’est traduite par la création de 10 800 classes de CP et de CE1 en REP+ et REP  à 12 élèves. En septembre 2019, elle bénéficiera à 300 000 élèves (20% d’une  classe d’âge).
Que montre l’évaluation ?
Les élèves concernés ont fait des progrès plus rapides qu’ailleurs. En particulier, le niveau des élèves les plus en difficulté a augmenté : autour de 2000 élèves en grande difficulté en français ont comblé leur retard, et 3000 élèves en mathématiques. 
Plus de 98% des professeurs disent qu’ils ont pu mieux identifier les besoins des élèves et donc mieux y répondre. 
Plus de 80 % d’entre eux ont constaté une meilleure dynamique de la classe.- Le déploiement de la mesure se poursuit : 60 000 élèves étaient concernés en 2017-2018, 190 000 élèves sont concernés cette année, et 300 000 le seront l’année prochaine.- Cela s’accompagne de créations de postes à l’école primaire : +2000 postes l’année prochaine. Il y aura une amélioration du taux d’encadrement dans tous les territoires sur le quinquennat, et en particulier dans les territoires ruraux, car améliorer l’attractivité des écoles rurales est une priorité du Gouvernement.
Comment a été mené l’évaluation ?
L’évaluation a été menée par des chercheurs de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). Elle porte sur 15 000 élèves de CP répartis dans 408 écoles. 
Deux groupes d’élèves ont été constitués : le premier avec des élèves de REP+ appartenant à des classes dédoublées, le second avec des élèves au profil social proche de ceux de REP+, mais n’ayant pas bénéficié de la mesure de dédoublement. 
L’effet du dédoublement a ainsi pu être mesuré en comparant les résultats des deux groupes.

MIL OSI

Vénézuela – Q&R – Extrait du point de presse (24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Q – Puisque l’Union européenne ne dit pas clairement, dans son communiqué d’hier soir, si les 27 reconnaissent clairement la légitimité de la présidence intérimaire autoproclamée de Juan Guaidó, où en sommes-nous sur ce point vu de Paris ? Et est-ce que les diplomates européens et surtout français en ce qui nous concerne, sont libres de leurs mouvements et agissements ?
R – Comme le Président de la République l’a dit ce matin, l’Europe soutient la restauration de la démocratie au Venezuela.

MIL OSI

Comores – Q&R – Extrait du point de presse (24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Q – Le président Azali est actuellement à Paris. Vient-il pour signer le document cadre franco-comorien ?
R – Le président Azali est en France en déplacement privé. Il n’a demandé aucun rendez-vous avec des membres du gouvernement français. Le document cadre n’est pas prêt à être signé. Les élus de Mayotte sont consultés à chaque étape d’élaboration de ce projet de document cadre et le seront pour sa mise en œuvre lorsqu’il sera finalisé.
Q – La libre circulation des ressortissants comoriens vers Mayotte est-elle à l’ordre du jour ?
R – Nullement. Le visa pour se rendre à Mayotte, outil essentiel de maîtrise de l’immigration, est et demeure obligatoire.

MIL OSI

Traité FNI – Q&R – Extrait du point de presse (24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Q – Selon le ministère de la défense russe, l’attaché militaire français (parmi ses collègues américain, britannique et allemand) n’est pas venu le 23 janvier au briefing sur le missile 9M729, qui selon les États-Unis entrave le FNI. Pouvez-vous commenter cette situation ?

R – Nous considérons que des mesures de vérification doivent avoir lieu dans le cadre du traité FNI entre la Russie et les États-Unis, permettant un accès direct au missile et un examen précis par des experts. Nos préoccupations sont bien connues. Le Conseil OTAN-Russie sera l’occasion d’en parler.

MIL OSI