Slovénie – Entretien de Nathalie Loiseau avec Dobran Božič (Paris, 24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, reçoit aujourd’hui son homologue slovène, Dobran Božič.

Cet entretien s’inscrit dans le cadre du plan d’action du partenariat stratégique bilatéral, en cours de renouvellement, ainsi que dans la perspective des présidences slovène et française du Conseil de l’Union européenne en 2021 et 2022. Il contribuera à renforcer les nombreuses convergences qui existent entre nos deux pays et confortera la qualité de leurs relations.
Les deux ministres aborderont les principaux sujets de l’actualité européenne : ils feront notamment le point sur la préparation du Brexit et sur les grands dossiers de la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne : « paquet mobilité », droit d’auteur, cadre financier pluriannuel, fiscalité du numérique. Les deux ministres feront également le point sur les travaux concernant l’avenir de la zone euro, dont la Slovénie est membre.

MIL OSI

Chine – Entretien de Jean-Yves Le Drian avec Wang Yi, conseiller des affaires d’État et ministre chinois des affaires étrangères (24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères reçoit ce jour Wang Yi, conseiller des affaires d’État et ministre chinois des affaires étrangères dans la suite de l’entretien de ce dernier, hier, avec le Président de la République. Cette rencontre revêt une signification singulière en cette année où nous célébrons le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays.

La France accorde une importance particulière à ses relations avec la Chine. Notre objectif est de renforcer notre concertation sur les enjeux internationaux et d’approfondir nos échanges bilatéraux, en particulier en matière économique, sujets que nous abordons dans le cadre de notre dialogue stratégique.
S’agissant des enjeux internationaux :
les ministres évoqueront les questions politiques et de sécurité sur lesquelles nos pays coopèrent au sein du Conseil de sécurité des Nations unies : la crise nord-coréenne et nos efforts pour favoriser sa résolution, la préservation de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, la lutte contre le terrorisme, ainsi que le soutien aux efforts de stabilisation et de développement économique en Afrique ;
Jean-Yves Le Drian rappellera notre attachement au renforcement du multilatéralisme, y compris dans le domaine commercial, à savoir l’accès au marché chinois de nos entreprises et les investissements croisés ;
Jean-Yves Le Drian évoquera avec son homologue la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat et les négociations pour l’adoption d’un Pacte international pour l’environnement et la perspective de la Cop 15 de la biodiversité que la Chine accueillera en 2020. Notre dialogue avec la Chine sur ces questions est dense, comme en témoigne la déclaration franco-chinoise en marge du Sommet du G20 de novembre 2018.
S’agissant de la relation bilatérale, les ministres évoqueront le développement de nos partenariats structurants dans les domaines du nucléaire civil et de l’aéronautique ainsi que les échanges culturels et scientifiques. Ces échanges s’inscrivent dans le cadre des orientations fixées par le Président de la République et son homologue chinois lors de la visite d’État du Président de la République en Chine en janvier 2018.

MIL OSI

Remise du rapport relatif à la mise en place d’un centre national de la musique.

Source: Government of France

M. Pascal Bois, député de l’Oise, et Mme Emilie CARIOU, députée de la Meuse, ont remis au Premier ministre, en présence du ministre de la Culture, le rapport qui leur avait été commandé le 7 mai 2018, relatif à la mise en place d’un centre national de la musique.Le Premier ministre salue l’important travail produit par les deux parlementaires, à l’issue de nombreuses auditions. Ce rapport poursuit utilement la réflexion engagée par M. Roch-Olivier MAISTRE, dans son rapport sur la « Maison commune de la musique » remis en novembre 2017. Ces différents travaux mettent en lumière la nécessité d’une meilleure coordination et d’une plus grande efficacité des politiques publiques en faveur de la filière musicale, à un moment charnière de la transformation de son modèle économique et des usages du public.La musique, première pratique culturelle des Français, est également la deuxième industrie culturelle du pays. Après une profonde crise économique, l’industrie musicale, qui a su s’adapter, est aujourd’hui de nouveau en croissance. Toutefois, les défis auxquels elle est confrontée demeurent immenses. Le nouvel écosystème, radicalement transformé par le numérique, est naturellement favorable à la concentration, au risque de mettre en danger la diversité musicale, essentielle à notre modèle culturel. Il bouleverse également les frontières et nos acteurs nationaux, soumis à une concurrence internationale, doivent avoir les moyens d’accéder à ce nouveau terrain de jeu.Dès lors, afin d’accompagner l’ensemble de la filière musicale, le Gouvernement souhaite la création d’un nouvel établissement public unique, le Centre national de la musique, regroupant tous les leviers d’action publique hors secteur subventionné et d’observation et d’évaluation de ce secteur, aujourd’hui assurés par différentes structures, notamment le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz, l’Observatoire de l’économie de la filière musicale, le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles, le Fonds pour la création musicale et le Bureau Export de la musique française.Cette réorganisation permettra d’accroître la cohérence de l’action publique dans le secteur musical, centrale pour faire face aux enjeux :
de préservation et de promotion de la diversité culturelle, modèle français qui peut être mis à mal par les nouveaux modèles économiques liés notamment à la diffusion en flux. ;
de soutien à la filière industrielle, fortement créatrice d’emplois sur le territoire français, et qui est un relais de croissance à l’export ;
d’une politique territoriale ambitieuse, notamment en matière d’éducation artistique et culturelle, qui parvienne à fédérer le secteur dans toute sa diversité et à nouer des alliances avec les interlocuteurs locaux, en particulier les collectivités.

Un comité de pilotage sera très prochainement installé par le ministre de la Culture, Franck RIESTER. Ce comité, composé des dirigeants des structures fédérées ainsi que des administrations concernées du ministère, aura notamment pour mission de mener l’ensemble des travaux en vue de la mise en place opérationnelle de l’établissement au 1er janvier 2020, après une phase d’amorçage en 2019.Le ministre déterminera, en lien avec les acteurs publics et privés du secteur, les évolutions requises des différents outils existants et de leur financement.Contacts : 01 42 75 50 78/79 – communication@pm.gouv.fr

MIL OSI

Elections européennes 2019 : mode d’emploi

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

En 2019, 705 eurodéputés seront élus en Europe. La France sera représentée par 79 députés. Vous trouverez toutes les informations utiles, notamment sur le mode de scrutin utilisé et le rôle des députés européens, sur le site du service public.
En France, comme dans notre circonscription consulaire (Australie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu) le vote se tiendra le dimanche 26 mai 2019.
Des bureaux de vote seront ouverts dans les villes de :  Sydney  Adélaïde  Brisbane  Canberra  Melbourne  Perth  Port Moresby  Suva
Pour voter dans ces bureaux de vote vous devez être inscrit sur le registre consulaire et la liste électorale consulaire du consulat général de France à Sydney. Votre bureau de vote est lié à votre lieu de résidence. Pour vous inscrire, vérifier votre inscription ou actualiser vos coordonnées et vos options de vote, rendez-vous ici.
Cette année, il est possible de s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 31 mars 2019. Pour les jeunes atteignant 18 ans en 2019 et n’ayant pas été inscrits d’office sur les listes électorales, ce délai est étendu jusqu’au 16 mai. Pour vous inscrire sur une autre liste électorale que celle de Sydney, notamment sur une liste municipale, veuillez consulter l’article dédié.
Pour cette élection, vous pourrez voter en personne dans votre bureau de vote ou par procuration.
Que vous soyez inscrit sur la liste électorale consulaire de Sydney, sur une autre liste consulaire ou sur la liste électorale d’une mairie en France, en cas d’absence anticipée ou d’impossibilité de vous présenter dans votre bureau de votre le jour du scrutin, vous pouvez établir une procuration :  au consulat général de France à Sydney  à l’ambassade de France à Canberra  à l’agence consulaire d’Adélaïde  à l’agence consulaire de Perth  dans les autres agences lors d’une tournée consulaire prévue à cet effet (se reporter régulièrement à l’actualité des agences consulaires).
Pour plus d’informations sur le vote par procuration, rendez-vous sur notre site ainsi que sur le site du service public.

MIL OSI

Aménagement temporaire de service à l’agence consulaire de Melbourne

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

En raison de contraintes techniques, les services de l’agence consulaire de Melbourne seront temporairement aménagés comme suit :

Interruption des demandes de passeport du 8 février au 25 février inclus
Pour cause de maintenance technique, les demandes de passeports ne pourront pas être recueillies du 7 février au 25 février 2019 inclus. Durant cette période, nous invitons les usagers pour lesquels cette démarche est impérative à effectuer celle-ci au consulat général de France à Sydney.
Prise de rendez-vous obligatoire du 15 février au 1er mars 2019 inclus
Pour toute type de formalités, l’agence consulaire de Melbourne sera ouverte sur RDV uniquement du lundi au vendredi de 9h00 – 12h00 et 14h00 – 17h00 du 15 février au 1er mars 2019 inclus.

Dernière modification : 24/01/2019
Haut de page

MIL OSI

Affaire Khashoggi – Q&R – Extrait du point de presse (23.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Q : Le chef de la diplomatie turque a déclaré hier qu’il y a des pays occidentaux qui cherchent à couvrir l’affaire Khashoggi. La France a souvent parlé de la nécessité d’une dimension internationale mais jusqu’à présent cette dimension internationale ne se concrétise pas. Concrètement, quel effort est-ce que la France mène pour mettre cette initiative en place ?

R : Depuis le début de cette affaire, nous appelons à une réponse transparente, exhaustive et crédible aux questions posées dans l’enquête sur l’assassinat de Jamal Khashoggi.
La France est favorable à ce qu’il puisse être donné une dimension internationale aux enquêtes. Le Président de la République et le ministre de l’Europe et des affaires étrangères ont eu l’occasion de s’en expliquer à plusieurs reprises avec les autorités saoudiennes.

MIL OSI

Italie – Q&R – Extrait du point de presse (23.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

R : Ces déclarations sans fondement sont à lire dans le contexte de la politique intérieure italienne. Elles sont inacceptables.
C’est pourquoi l’ambassadrice d’Italie a été convoquée lundi au ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Nous lui avons rappelé les limites qui doivent être observées pour que prévalent entre la France et l’Italie des relations de coopération et d’amitié.

MIL OSI

République centrafricaine – Réunion dans le cadre de l’Initiative africaine de paix (24.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

La France se félicite de la tenue de négociations (Khartoum, à partir du 24 janvier 2019) entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés dans le cadre de l’Initiative africaine de paix, portée par l’Union africaine et les pays et organisations de la région et avec le soutien des Nations unies.

Nous appelons toutes les parties à s’y rendre dans un esprit de paix et de consensus et à tenir compte de l’exigence de justice, d’inclusivité et de réconciliation, telle qu’exprimée par les Centrafricains dans le cadre du Forum de Bangui de mai 2015.
Nous souhaitons que ces négociations soient un pas décisif vers la signature rapide d’un accord de paix, qui garantira l’intégrité territoriale et la souveraineté de la République centrafricaine, permettra la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire et assurera le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des combattants des groupes armés.

MIL OSI

Désinformation – Q&R – Extrait du point de presse (23.01.19)

Source: Republic of France – Foreign Affairs in French

Q – En matière de désinformation : est-ce que la démarche à la fois du Service d’Action Extérieure de l’UE et la Commission absorbe la démarche purement française de lutte contre la désinformation ? Ou y a-t-il une démarche française aussi, concernant les élections européennes ?

R – Les initiatives européennes et françaises dans le domaine de la lutte contre les manipulations de l’information se complètent, dans le respect des compétences de chacun, comme l’a rappelé Jean-Yves Le Drian, lors du dernier Conseil des affaires étrangères du 21 janvier. La France y prend toute sa part et entend également faire de la lutte contre les manipulations de l’information l’une des priorités de sa présidence du G7.
Pour sa part, la France a récemment adapté sa législation pour mieux lutter contre ce phénomène, notamment en période électorale. Plus largement, nous saluons le développement de nombreuses initiatives des médias et de la société civile ces dernières années visant à renforcer la résilience de notre société face à ces manipulations.

MIL OSI